RADIO: Éric Gohou investi à la tête de l’Union des radios de proximité de Côte d’Ivoire (URPCI)

Eric Gohou élu le 29 janvier dernier à la présidence du Conseil exécutif de l’Union des radios de proximité de Côte d’Ivoire (URPCI) pour un mandat de trois ans, a été investi le lundi 28 juin 2021 à la Maison de l’entreprise d’Abidjan-Plateau, ainsi que les membres de bureau des organes de l’organisation.

Éric Gohou a promis, selon son programme de campagne, de réaliser la Maison de la radio, un projet adopté par l’organisation depuis 2007.

« Cher membres de l’Union, je m’engage à remplir fidèlement mes fonctions de président du Conseil exécutif de l’Urpci, à faire respecter et appliquer en tout temps nos statuts et règlements intérieurs », a déclaré M. Éric Gohou. Continuant sur sa lancée, il a révélé que l’ambition des membres de son bureau est de rendre notre l’Union des radios de proximité de Côte d’Ivoire (URPCI) plus forte, plus solidaire et plus performante et cela à travers cinq piliers : le fonctionnement, la formation, la coopération, la solidarité et la mobilisation des ressources

Le nouveau président de l’URPCI entend créer « une nouvelle page » de l’Union en la dotant d’un véritable patrimoine. Six mois après son arrivée, son équipe a déjà acquis un terrain d’environ 5.000 mètres carrés à Yamoussoukro pour la construction de la Maison de la radio.

M. Karamoko Bamba, président du Conseil d’administration de l’URPCI, a fait savoir qu’un autre terrain de 5000 mètres carrés est en passe d’acquisition. L’ensemble des lots devraient permettre de construire le siège de l’URPCI, un hôtel, un institut de formation et une salle de conférence.

Amédé Koffi Kouakou, ministre de l’Équipement et de l’entretien routier, parrain de la cérémonie, a dit « bravo » à Éric Gohou, tout en lui prodiguant des conseils. Le ministre a ensuite invité Éric Gohou à accepter même des insultes et promet d’être aux côtés du staff pour un mandat réussi.

Il a souligné que les radios de proximité sont très écoutées dans les zones les plus reculées du pays. Par conséquent, ils devraient porter un message de paix et de cohésion, deux axes majeurs de la vision du chef de l’Etat pour une nation stable, gage de tout développement.

Agnès Kraidy, représentant le ministre de la Communication, des médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly, a rappelé l’importance de la radio de proximité qui à travers les contrées lointaines du pays, informent les populations, les exhortant à contribuer de manière active à la cohésion sociale, à la construction de la paix et au renforcement des liens intercommunautaires.

L »URPCI la faîtière des radios de proximité de Côte d’Ivoire, compte environ 170 radios réparties sur l’ensemble du territoire national. Pour pérenniser ses acquis, elle veut se doter d’un patrimoine qui engrange des ressources pour financer ses activités.

leave a reply