Radio Côte d’Ivoire célèbre ses 60 ans

26 octobre 1961-26 octobre 2021. Radio Côte d’Ivoire a 60 ans. L’évènement a été marqué par une grande cérémonie officielle, le mardi 26 octobre, à Cocody. C’est le ministre Moussa Sanogo, ministre du Budget et du portefeuille de l’Etat, représentant le parrain, le Premier ministre Patrick Achi, qui a coupé le gâteau. En compagnie du ministre Mamadou Touré, représentant le ministre de la Communication, des médias et de la francophonie, Amadou Coulibaly. A cette heureuse occasion, Moussa Sanogo, après un vibrant hommage aux doyens, à la direction de la Rti et aux agents, a insisté sur le rôle stratégique de la mère des médias en Côte d’Ivoire. « Radio Côte d’Ivoire est un moyen d’éducation des populations et de promotion de la culture de notre pays. Et elle permet à nos concitoyens d’être informés sur des sujets d’actualité de notre pays » a-t-il dit d’entrée, avant de rassurer de son implication à la réalisation du projet de construction de bâtiments sur le site de Cocody et le déménagement de Radio Côte d’Ivoire. « Je prends bonne note. On en reparlera en temps opportun » a déclaré l’argentier de l’Etat, en saluant l’amélioration de la santé financière de la Rti.

Mamadou Touré, au nom de son homologue en charge de la Communication, a surtout promis la mise à niveau du matériel de diffusion devenu obsolète. « L’Etat fera sa part. Il appartient à Radio Côte d’Ivoire de faire la sienne… Radio Côte d’Ivoire doit accroître son influence dans le paysage de l’audiovisuel ivoirien. » Pour Fausséni Dembélé, directeur général de la Rti, reconnaissant, a surtout rendu un vibrant hommage aux pionniers pour le sacrifice et l’immense travail abattu pour le bonheur des Ivoiriens, dont certains étaient dans la salle. Avec une voie étreinte par l’émotion, Mme Saly Silué Konaté, directrice de la première radio de Côte d’Ivoire, avec une pensée pieuse pour les agents disparus, a remercié le Premier ministre et le Gouvernement pour leur soutien et leur sollicitude, avant d’annoncer des émissions spéciales et des panels dans les communes d’Abidjan et des manifestions éclatées à l’intérieur du pays.

SERGE AMANY /

leave a reply