Blackmagic Pocket Cinema Camera 6K Pro : On fait le tour !

Après la Pocket 4K puis 6K, Blackmagic frappe fort en ce début d’année 2021 en dévoilant leur toute nouvelle caméra : la Blackmagic Pocket Cinema Camera 6K Pro.

La Pocket 6K Pro de Blackmagic est la 3ème caméra de leur gamme Pocket Cinema. Il s’agit de la version améliorée de la Blackmagic Pocket Cinema Camera 6K, sortie en 2019.

Elle est équipée d’un capteur Super35 de 6144 x 3456 capable de filmer jusqu’en 6K à 50 images par seconde en Blackmagic RAW, un format qui permet à la fois une flexibilité de montage et une relative légèreté des fichiers.

Ce capteur est d’ailleurs équipé de la technologie Double ISO natif qui lui permet d’avoir 2 plages ISO différentes. ISO 400 en situation de haute luminosité et ISO 3200 en situation de basse luminosité. Ainsi, la Pocket 6K Pro peut être utilisée partout et même en condition de faible éclairage.

Elle possède un écran LCD HDR de 5 pouces pivotant sur charnière, vous permettant de mieux cadrer dans toutes les situations. Cet écran, en plus d’être très grand, est beaucoup plus lumineux que celui de la Pocket 6K avec pas moins de 1500 nits, ce qui le rend parfaitement utilisable en extérieur sans avoir besoin de passer par un viseur.

Et c’est d’ailleurs l’autre grosse nouveauté qui saute aux yeux quand on voit la BMPCC 6K Pro ! Blackmagic permet avec cette nouvelle caméra d’ajouter un viseur, branché directement en USB-C. Ce viseur possède une dalle Micro OLED RVB 24 bits de16,7 millions de couleurs. Il pivote jusqu’à 70° et est vendu avec un ensemble de 4 oeilletons différents pour s’adapter au mieux aux choix de chaque utilisateur. Il est équipé d’un capteur infrarouge qui permet de l’activer uniquement quand vous regardez dedans et il possède également un réglage de dioptrie permettant de l’utiliser facilement même si vous avez des lunettes.

À ce stade, vous devez logiquement vous dire qu’avec un écran aussi lumineux et un viseur électronique, cette caméra ne doit pas avoir une grande autonomie. Détrompez-vous ! Blackmagic annonce 1h d’autonomie sur sa Pocket 6K Pro avec ses nouvelles batteries.

Car une autre nouveauté de cette Pocket 6K Pro, ce sont ses batteries. Blackmagic abandonne ici les modèles LP-E6 pour passer sur les modèles NP-F570, qui ont une meilleure autonomie. Et qui dit nouvelles batteries, dit aussi nouveau grip. Le grip de la Pocket 6K Pro embarque 2 batteries NP-F570 ou 550. Mais ce n’est pas tout, puisque Blackmagic a aussi amélioré la gestion de l’énergie de ses batteries. Ainsi, la caméra utilisera en priorité les 2 batteries du grip avant d’entamer la batterie interne.

Vous pourrez donc changer les batteries du grip sans devoir couper votre caméra qui pourra même continuer à enregistrer pendant ce temps là. Notez également qu’en condition de Live vous aurez toujours accès à une alimentation secteur 12V vendue avec la caméra. Cette alimentation 12V permet de recharger les batteries du grip et de la caméra pendant qu’elle est allumée. Contrairement à l’alimentation via USB-C qui ne rechargera vos batteries que si la caméra est éteinte.

A côté de la prise 12V, vous aurez sûrement remarqué non pas un mais 2 ports mini XLR. C’est là aussi une nouveauté de ce modèle. La présence de ce second port mini XLR démontre, si on en doutait encore, la volonté de Blackmagic de s’imposer progressivement dans le secteur du broadcast. On retrouvera également une entrée Jack 3.5mm, poussant ainsi le nombre total de pistes audio à 4.

D’ailleurs, quand vous réalisez un direct avec un mélangeur Blackmagic, la petite diode située à l’avant de la caméra, qu’on appelle le Tally, peut s’allumer en vert quand vous êtes en mode “preview” et en rouge si vous passez en mode “On Air” ce qui peut aider votre présentateur à savoir quelle caméra regarder en un coup d’oeil.

La Pocket 6K Pro a aussi hérité d’une fonctionnalité présente dans la gamme URSA : les filtres ND. En effet, la Pocket 6K Pro est la première de cette gamme à embarquer des filtres ND intégrés entre l’arrière de l’optique et le capteur. Ces filtres, accessoires indispensables de tous vidéastes, vous permettent de filmer en pleine journée à grande ouverture tout en maintenant votre vitesse d’obturation à 1/50 et ainsi obtenir des flous de bougés propres aux images cinématographiques. Par opposition aux images saccadées obtenues en accélérant l’obturateur afin de réduire la lumière entrante sur le capteur.

En parlant du capteur, celui de la Pocket 6K Pro prend en charge la toute nouvelle science des couleurs de Blackmagic, la Gen 5. Il vous permet aussi d’atteindre une plage dynamique de 13 diaph en Blackmagic RAW 6K. Tout en gardant des fichiers relativement légers et facilement manipulables dans leur logiciel DaVinci Resolve, dont une license est vendue avec chaque caméra Blackmagic. Vous pouvez également filmer en ProRes, mais vous serez alors limité à une résolution 4K de 4096 x 2160 maximum.

Tous ces formats d’enregistrement sont disponibles sur de nombreux supports. Que ce soit les slots CFast ou SD présents sur le côté droit de la caméra ou encore son port USB-C qui permet d’y brancher des disques durs SSD et ainsi baisser drastiquement le coût de stockage.

Et pour naviguer entre tous ces formats et supports d’enregistrement, le système Blackmagic OS avec son interface tactile vous permettent de rapidement passer de 4K à 6K, de ProRes à Blackmagic RAW, de régler la compression, les différentes aides à l’exposition ou à la mise au point, etc… Cette interface est unanimement saluée comme étant une des plus simples du marché.

En bref, la nouvelle Pocket 6K Pro est une vraie amélioration de la Pocket 6K originale. Elle permet à tout le monde de se lancer dans le segment des caméras dites “de cinéma” à moindre coût. Nul doute qu’elle fera date dans le petit monde encore très restreint des caméras capables de filmer en 6K début 2021. Avec ses filtres ND intégrés jusqu’à 6 stops, son viseur électronique et son écran orientable ultra lumineux, Blackmagic se positionne face aux autres constructeurs, bien décidé à peser de tout son poids auprès des nouveaux vidéastes qui verraient à travers cette caméra une façon très économique d’aborder enfin une caméra professionnelle. Elle est aussi de plus en plus polyvalente et souhaite clairement trouver sa place sur des secteurs broadcast. Un secteur dans lequel Blackmagic est déjà bien présent à travers sa gamme Atem.

leave a reply